Son nom dérive de l'île de Man, située dans la mer d'Irlande et dont il est originaire.

On a prétendu que ces chats, décrits autrefois en Chine, au Japon, en Malaisie ou en Russie, étaient venus d'Extrême-Orient. Ils auraient pu être ramenés, par exemple, par des marins espagnols lors de la dispersion de l'Invincible Armada de Philippe II d'Espagne en 1588.

En fait il s'agit d'une mutation génétique spontanée due à l'action d'un gène autosomal dominant dont l'expressivité est variable : du Manx Rumpy (sans queue) au Manx Longy (queue normale). La consanguinité de la population féline de la petit île de Man étant forte, le gène "M" a pu facilement se perpétuer, et cela depuis très longtemps.

Le Manx fut très remarqué en Anglettere dès la fin du XIXè siècle, Un Manx club de Grange-Bretagne fut créé en 1901.

Très apprécié dans des pays comme les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne, ce chat est peu répandu en France. Il existe un manx à poil mi-long appelé Cymric, sélectionné en Amérique du Nord.

 

 

 

27___manx_blanc_2

Ce chat, doté d'un excellent caractère, s'adapte facilement aux changements de mode de vie. Sociable, il accepte les autres animaux. Patient avec les enfants, il est affectueux avec son maître.

Robuste, vif, actif, c'est un bon chasseur. La prolificité de cette race est plus faible que celle de la moyenne de l'espèce. La croissance des chatons est lente. Leur entretien est facile.

 

 

27___manx_1

merci de votre visite et de vos petits commentaires